Bienvenue dans un monde de mafieux, Reborn !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 216
Crédits : moi-même 8D



Feuille de personnage
Niveau:
20/100  (20/100)
Expérience:
1150/3000  (1150/3000)
Elément: Tempête

MessageSujet: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   Mer 8 Oct - 4:44


Des fleurs qui fleurissent

Feat Rosaria & Hime
L’Italie, l’un des pays les plus magnifiques du continent européen. Pour, ce pays était tout simplement le meilleur de tous, sans doute par ses traditions, mais surtout parce que j’appartenais déjà à un monde merveilleux. Certains pourraient me penser naïve, mais cette façon de voir était faite exprès. Je voyais la Mafia comme étant un monde merveilleux où le fait d’être née était une erreur pour moi, du moins c’était ce à quoi je pensais avant d’avoir hérité de la pierre élémentaire et surtout avant de l’avoir rencontré elle.

Ce jour-là, je fus réveillé par des cries aussi tôt le matin, je me doutais bien qu’il s’agissait de mon grand frère qui devait sans doute être encore en entrainement. Alors je me fourrai un peu plus dans ma couverture avant de finalement l’éjecter loin de mon lit, il était impossible de dormir à présent il fallait s’y résigner. Je sortis par la suite de mon lit et fit ma toilette pour après me vêtir d’une robe sans porter de couvre-chef, je ne comptais pas sortir de la demeure alors je préfère me vêtir légèrement cette fois. Mon regard s’orienta vers la pierre écarlate sur mon chevet que je regardais un instant avant de la prendre dans ma main gauche et de me ganter de Judge Rabbit écarta aussitôt les bras avant de déclarer :

❝ Aaah, j’ai bien dormi. Bien le Bonjour Princesse Cavallone.❞

J’affichai un sourire en le saluant d’un mouvement de tête. Ce qui était bien le matin, était que Judge ne commençait jamais par un réprimander sauf si je le faisais tomber avant de l’animer. Dans ce cas, il aurait dit un truc comme : « J’ai mal partout, j’ai dormi comme un pauvre Idiota ! ». Il en était capable pour une peluche sans articulation croyez-moi. Je sortis de ma chambre pour me diriger vers le grand jardin, les fleurs avaient fleuri apparemment et il fallait que je vois quel point elles étaient magnifiques. J’étais tellement émerveillé que j’en avais oublié le petit déjeuner, mon thé et mes croissants allaient me faire la tête zut alors. Mais ce n’était pas grave pour le moment, j’avançais à peine non loin d’une table deux places que je m’accroupis en collant bien mes jambes et que je fus prise d’admiration pour de magnifiques tulipes roses.

❝ Je me demande ce que cela fait devoir rester fermé aussi longtemps avant d’éclore. ❞

Je me mise à parler à voix haute, je ne m’attendais pas à avoir une réponse. Pourtant, je sentais que quelqu’un venait vers moi, mais je restais comme tel tout en souriant devant ces tulipes.

By T.T.S. McKingdom



_________________
Little Cavallone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 12

Feuille de personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Pluie

MessageSujet: Re: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   Jeu 9 Oct - 16:27

Des fleurs qui fleurissent
Je pris une grande bouffé d'air avant de rentrer dans la maison de la famille Cavallone. Toujours en Italie, je devais rencontrer aujourd'hui même la personne que j'allais devoir protéger pendant un temps indéterminé en tant que garde du corps. Depuis que j'étais dans la famille Cavallone, c'était la première fois que Dino, aussi appelée le cheval ailé, me donnait une mission d'une telle importance, et je savais que je devais m'en sentir honoré étant donné que cela ne faisait pas si longtemps que cela que j'étais à son service. Malgré tout, je n'étais pas des plus à l'aise, j'étais toujours un peu stressé de rencontrer les personnes dont je devais assurer la protection, et le fait que cette fois ce soit la princesse de la famille n'arranger absolument rien au problème, bien au contraire. En prime de toute cela, ce n'était encore qu'une adolescente, et je devais bien avouer que je n'étais pas la personne la plus pédagogue qu'il soit, j'étais une militaire après tout. Enfin bon, si cette dernière n'était pas du genre tête brulée isolante, cela devrait normalement bien ce passé.

J'étais habillé comme d'habitude de mon kimono dorée, je ne me séparer presque jamais de lui en même temps, à part pour le lavée ou quand je savais que je n'allais pas pouvoir échapper à des combat qui risquait de l'abimer. Je franchie le seuil de la porte et alla dans un premier temps saluer Dino, après tout ce dernier restait mon patron et mon Boss. Et puis … Je voulais le voir, tout simplement. Je l'ai trouvé dans une salle d'entrainement où je restai quelques minutes à l'observer, ne voulant pas le déranger puis, après avoir discuté quelques instant avec, ou j'eu, comme à mon habitude, du mal a cacher mes rougeur aux joues, je me mis a la recherche de sa sœur avec les indications que j'avais à son sujet. Je ne savais toujours pas comment je devais l'aborder, mais j'allais sans doute devoir vite me décidé.

Et en effet, je ne mis pas très longtemps à remarquer une couleur de cheveux assez particulière, à savoir aussi bleu que le ciel que je pouvais voir. Je n’eus pas de mal à comprendre qu'il s'agissait de Rosaria Cavallone, la personne que j'allais devoir à partir de maintenant protéger. Je m'avançai sans essayer de cacher ma présence, après tout, je ne voulais pas lui faire peau. Je l'entendis poser une question dans le vide, et je ne pus me retenir de m'accroupir à ses côtés pour lui répondre.

- Les fleurs sont fermés afin de pouvoir grandir et se développer à l’abri du froid, puis elle éclose quand la température est suffisante afin de profiter du soleil et de ses rayons, alors je suppose que la réponse à la question doit être le bien être non ? Lui dis-je en lui faisant un petit sourire. « Je m'appelle Yamakimi Hime, je suis chargé de te protéger à partir de ce jour, enchantée de faire ta connaissance, j'espère que nous nous entendrons bien. »


   
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 216
Crédits : moi-même 8D



Feuille de personnage
Niveau:
20/100  (20/100)
Expérience:
1150/3000  (1150/3000)
Elément: Tempête

MessageSujet: Re: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   Lun 20 Oct - 4:16


Des fleurs qui fleurissent

Feat Rosaria & Hime
Mon esprit était déjà emporté, j’étais réellement en train d’admirer ces tulipes avec attention. En posant cette question à haute voix, je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’on me réponde. Même Judge était resté muet, allez savoir pourquoi. J’entendis pourtant une voix résonner dans mes oreilles, une voix plutôt agréables à l’ouïe. C’était celle d’une fille ou plutôt celle d’une jeune femme je crois. La jeune femme venait de répondre à me question en disant que les fleurs restaient fermées pour se développer à l’abri du froid et qu’elles s’ouvraient enfin quand la température étaient suffisante. Curieuse de savoir à qui j’avais à faire, j’orientais doucement ma tête vers cette personne juste accroupis à côté, afin que mon regard puisse l’identifier. Elle était très jolie, portant un kimono et possédant une longue chevelure. Une orientale ? Enfin je voulais dire une personne originaire du géant continent qui était occupé par la Sibérie de la Russie. Devant ce magnifique sourire qu’elle offrit, je ne pus m’empêcher de rougir d’intimidation. Pourtant, il n’y avait vraiment pas de raison, alors pourquoi je me sentais aussi intimidé bon sang ?!

Juste après, j’appris qu’elle se nommait Yamakimi Hime et apparemment elle était chargée de me protéger…Quoi ?! Une jeune femme aussi ravissante devait me protéger ?! Une seconde, Grand-frère Dino avait vraiment des connaissances spéciales. Enfin bref, sa vie active ne m’intéressais en aucun cas, il était assez grand pour faire sa vie de…Je pensais toujours à « parents » avant.

❝ Enchantée Hime-sempai, je suis Rosaria Cavallone. ❞

J’émis aussitôt un sourire, j’avais encore du mal à inverser mon nom et mon prénom. Pourtant mon professeur me disait toujours que certains pays le faisaient et qu’il fallait que je m’adapte, mais ce n’était pas encore gagné. Je sentis soudainement mes jambes trembler et je finis par poser mes fesses au sol en tendant mes jambes. Je levais à présent mon regard vers le ciel et je déclarai :

❝ Vous êtes japonaise n’est-ce pas ? Il parait que vos cerisiers sont splendides. ❞

Bizarrement quand je pensais à ce pays, je pensais aux cerisiers en fleurs. Rose et merveilles lorsqu’elles se détachaient par milliers pour d’envoler on ne sait où. La regardant de nouveau, je lui demanda d’un air assez perdu.

❝ Dois je vous vouvoyer ou puis-je vous tutoyer ? ❞

By T.T.S. McKingdom



_________________
Little Cavallone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 12

Feuille de personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Pluie

MessageSujet: Re: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   Lun 10 Nov - 9:21

Des fleurs qui fleurissent
Je fis un petit sourire face à sa déduction sur mes origines, déduction qui était on ne peut plus juste. En même temps, il fallait bien avouer que ce n'était pas trop dur à trouver, déjà mes yeux étaient bridés, ce qui ne laissait pas trop de doute sur le fait que j'étais une Asiatique, en plus de cela, je portais un kimono en soie, et bien que les Européens pouvaient aussi en porter, il allait bien mieux sur les Asiatiques. Arrivé la, mon nom, Yamakami Hime, permettait de deviner que j'étais japonaise. Mais le fait d'avoir quand même pris la peine de faire ses déductions étaient quand même étonnant étant donner que beaucoup de monde ne se donnait plus la peine de réfléchir.

- Oui, en effet je suis japonaise, tu as bien deviné, lui dis-je en lui faisant un petit sourire. « Il est vrai que nos cerisiers sur magnifique, surtout quand ils sont en fleur. J'ai entendu dire de ton frère Dino que tu devais te rendre au Japon pour y être scolarisé dans pas longtemps, je te les ferai voir à ce moment, on ira picnicquer en dessous. C'est ce qu'on appelle chez nous la fête du hanami, c'est même un jour férié que l'on profite en famille.

Je fis un petit sourire triste en pensant à ma famille, on en fêtait pas cette fête dans toutes les familles, la mienne ne le faisait pas, étant trop occupé dans ses affaires qui soutenait le pays pour perdre du temps la dessus. Moi-même je ne l'avais pas fait depuis que j'étais entrée dans l'armée, mais cette année j'allais sans doute pouvoir le faire en compagnie de la jeune fille qui était à mes côtés en ce moment et dont j'allais devoir assurer la protection, j'étais contente d'être venue en Italie et de m'être libérer de mon destin, bien que je n'étais pas vraiment malheureuse avant.

- Tu peux me tutoyer ne t'inquiètes pas, bien que mon employeur soit ton frère, je suis dans la famille Cavallone, et tu es la princesse des Cavallone, en plus je dois assurer ta protection, donc je suis plus ou moins a ton service,
lui répondis-je en me retenant de lui caresser la tête, ne sachant pas trop comment elle allait réagir. « Tu n'as pas trop peur de tout quitter pour partir au Japon ? Tu dois avoir tes amis et tout ici non ? D'ailleurs ton frère ne m'a pas dit pourquoi tu partais étudier au Japon. Ça ne te dérange pas de me le dire ? »

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 216
Crédits : moi-même 8D



Feuille de personnage
Niveau:
20/100  (20/100)
Expérience:
1150/3000  (1150/3000)
Elément: Tempête

MessageSujet: Re: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   Mer 3 Déc - 3:35


Des fleurs qui fleurissent

Feat Rosaria & Hime
J’écoutais attentivement celle qui devait me protéger à partir de maintenant, elle avait une voix si douce qui se mariait parfaitement à son origine. Hime me souriait quand elle répondait à mes questions, de plus elle savait déjà pour mon voyage au Japon. C’est vrai, je devais y être scolarisé à un moment de ma vie. Il y avait une autre réponse mais elle m’avait échappé à cet instant. Oh oui, une fête pour les cerisiers ! Mes yeux se mirent soudainement à pétiller en entendant cela, c’était intéressant j’avais de plus en plus envie d’y être bon sang !

Finalement, Hime m’autorisa à la tutoyer, elle avait raison elle faisait partie de la famille après tout. Mais pourquoi je ne l’a connait que maintenant ? Il devait surement y avoir une raison à cela, enfin bon. Je commençais à enrouler mes cheveux dans mes petits doigts, puis je pris compte des questions qu’elle venait de me poser. Avais-je des amis ? Malheureusement je ne pensais pas pourquoi dire oui à cette question, les autres amis ne venaient déjà vers moi et moi… Je ne faisais pas d’effort non plus. Chacun de son côté, laissons la fille bizarroïde crever toute seule…Heureusement que j’avais Judge et que j’avais des cours à domicile surtout. Je ne savais pas trop ce que c’était l’école à vrai dire. Oh zut, Je m’étais tellement perdue dans mes pensées, que j’en oubliais que j’étais en compagnie d’Hime. Sursautant subitement, je secouai ma tête de droite à gauche. Puis je le regardai un peu gênée et lui répondit :

❝ Pas vraiment non, je suis scolarisée à domicile et les autres enfants ne m’osent pas de toute évidence. Je ne risque pas de les manquer. ❞

C’est là que je me souvins du pourquoi du comment je devais y aller et là, je devins aussi rouge qu’une tomate à tel point que je baissai mon chapeau de plus en plus sur mon visage. C’était si embrassant à dire, je n’osais le dire et en même temps, elle devait le savoir. Soudain, j’entendis la voix du diable de lapins comme-ci cela ne suffisait pas… Et comme d’habitude, il s’agita d’un « Idiota, Idiota ! » qu’allait-il dire cette fois ?

❝ Cette Idiote doit se rendre au Japon pour… Croisant ses manches de peluche, il continua en changeant de ton. Se marier au futur Vongola Decimo, mais il sera déçu d’avoir une femme aussi lamentable. ❞

❝ Chut ! Tais-toi satané lapin ! J’ai peur qu’il ne m’aime pas, que faire ? ❞

A cette question, je finis encore une fois par fondre en larmes. Ah, ce que je pouvais être sensible et facile à peur pleurer. J’avais intérêt à effacer ce défaut en grandissant ce n’était pas digne d’une princesse de la Mafia./blockquote>

By T.T.S. McKingdom



_________________
Little Cavallone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 12

Feuille de personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Pluie

MessageSujet: Re: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   Mar 9 Déc - 15:40

Des fleurs qui fleurissent
Elle n'avait pas d'amis, bon je devais bien avouer que je n'étais moi même pas très pourvu de ce côté là ... en fait, je n'en avais pas non plus, j'en avais bien eu quelques'unes étant jeune, mais cela faisait des années que je ne les avais pas vu. A l'heure actuelle, j'avais principalement des collègues, que ce soit dans l'armée impérial japonaise ou dans la famille Cavallone. Enfin, ce n'était pas très important pour moi, j'avais après à mettre mes émotions de côté dès mes plus jeunes années à l'académie militaire, mais pour une jeune fille qui avait été élevé en tant que princesse, cela devait sans doute être dur et pénible que de n'avoir personne à qui se confier. J'entrevoyais là un objectif caché de cette mission de protection, et la raison pour laquelle Dino me l'avait confié. Il espérait sans doute que je noue des liens d'amitié avec sa jeune sœur. Cela ne me dérangeait nullement, si cette dernière me faisait confiance, on serait sans doute devenue amie, avec ou sans mission. De toute façon, comme cela n'était pas dit dans la mission, ce n'avait pas à forcer les choses, j'allais les laissais faire naturellement, à commencer à le lui proposer.

- Je n'ai pas vraiment d'ami non plus, j'ai passé mon enfance dans une académie militaire, ça n'aide pas, mais dans ton cas, ce n'est pas plus mal, tu ne seras pas triste a quitter l'Italie comme ça, et tu auras tout le loisir de t'en faire au Japon, je peux même être ta première amie si tu veux.

Je fus des plus surprise en entendant la peluche parler ... Une peluche qui parle, j'aurais vraiment tout vue, enfin bon. Je fus un peu triste en entendant qu'elle était mariée par intérêt mais bon, dans ce genre de famille c'était fréquent, j'en savais quelque chose, et en plus, cela n'avait pas l'air de la déranger autre mesure. Je me demandais quand même qui était ce Vongola Decimo, quelqu'un de pas trop vieux j'espérais. Je voyais mal Rosaria fiancé à un homme ayant passé la trentaine, mais cela ne me regardait pas. Je le rencontrerais sans doute bien assez tôt. Elle se mit alors à fondre en larmes. Ne sachant pas trop quoi faire, je la pris doucement dans mes bras, lui caressant la tête pour essayer de la calmer.

- Tu ne devrais pas écouter ta ... Ta peluche. Tu ne peux pas savoir ce qu'il pensera de toi avant de l'avoir rencontré, si cela se trouve, il tombera amoureux de toi au premier regard, tu es très jolie après tout.

Je lui fis un petit sourire. J'aurais bien aimé que Dino tombe amoureux de moi au premier regard, mais à la place c'était moi qui étais tombé amoureuse de lui ainsi.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 216
Crédits : moi-même 8D



Feuille de personnage
Niveau:
20/100  (20/100)
Expérience:
1150/3000  (1150/3000)
Elément: Tempête

MessageSujet: Re: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   Sam 3 Jan - 10:26


Des fleurs qui fleurissent

Feat Rosaria & Hime
Ceci était fou … Comment Judge avait le don de me mettre dans tout mes états, s’en était horrible. Mais il avait raison, j’étais lamentable et qui voudrait d’une fille aussi déplorable…Je ne préférais même pas y réfléchir. Soudain, je sentis la douce chaleur des bras d’Hime qui encerclèrent mon corps d’enfant. Je fus quelque peu surprise à ce moment-là, si bien que je clignai des yeux à répétition. Pour une première rencontre, je la trouvais vraiment gentille et puis elle était si belle. Elle me connaissait à peine mais commençait déjà à me réconfortée comme si nous étions amies. Oh d’ailleurs, le fait de savoir qu’elle voulait bien être ma première amie me rendit heureuse. A ses paroles, Judge laissa s’échapper un petite « oh ? », je pense qu’il ne semblait pas aimer la manière dont Hime parlait de lui mais c’était bien fait. Je n’allais pas le plaindre pour si peut et encore moins après qu’il m’ait traité de fille lamentable. Et puis, Hime n’avait peut être pas si tort que ça après tout. Voyant son sourire, je ne pus m’empêcher d’afficher également le mien.

❝ Merci Hime-sempai, merci de prendre peu à peu place dans mon cœur. A partir de maintenant, nous sommes amies ! ❞

J’avais prononcé ma dernière phrase avec jovialité, mon moral avait vite remonté et ma confiance revenait peu à peu. C’était vrai, avec un peu de chances le Decimo allait m’aimer ou même m’apprécier pour un début me suffisait. Oh mais j’y pense, Hime avait connu Dino avant de me connaitre moi. Je éclaffa subitement en criant ce fameux :  «  Mais il est pas possible ce grand frère ! ». Attendez de comprendre, Dino avait fait la connaissance d’Hime, cette dernière était dès plus ravissantes et vous oseriez me dire qu’il ne s’était pas intéressé à elle ?! Laissez moi vous dire que cela n’était pas normal du tout. Me détachant délicatement des bras d’Hime, je me mise à marcher à travers le jardin et déclara :

❝ C’est tout de même étrange que Dino n’ait pas parlé de toi, je veux dire… Il ne peut pas être resté en contact avec une ravissante demoiselle sans en être un peu tombé amoureux non ? ❞

Je sais, ne n’avait qu’une dizaine d’années dans le cycle de ma vie et je ne savais pas tout du monde adulte, mais tout de même. Je commençais à avoir envie de gâteau maintenant, est-ce qu’il en restait ? Franchement je priais pour que l’on appelle pour me dire qu’il y en avait, les gâteaux étaient si délicieux ! Je revins vers ma nouvelle amie et c’est alors que je vis le manche d’arme, un sabre ? Ah décidément, ils avaient tous de supers armes dans la Mafia. Bon je n’allais pas me plaindre, j’avais une peluche transformatrice et l’arme elle donnait était agréable à manier avec un gabarie comme le mien…Vous n’y croyez pas ? Et bien ce n’est pas grave.

❝ Tu as déjà eu de rudes combats depuis que tu es chez les Cavallone ? ❞

By T.T.S. McKingdom


_________________
Little Cavallone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 12

Feuille de personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Pluie

MessageSujet: Re: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   Lun 5 Jan - 10:58

Des fleurs qui fleurissent
Je ne pus m'empêcher de sourire quand Rosaria m'accepta comme sa première amie. Quelque part, je pouvais légèrement comprendre ce qu'elle ressentait. Bien que nous chemin et l'éducation choisie par nos parents étaient différente, elle ayant été élevée en tant que princesse des Cavalonne tandis que j'avais été éduquée en tant qu'héritière des Yamakami, un peu comme Dino en gros. Mais on avait un point commun central toutes les deux, on était deux filles nées dans des familles importantes dans nos pays respectifs, et trempant toutes des deux dans le monde des ombres, bien que les Cavalonne y était beaucoup plus immergé. Mais en même temps, en Italie, les familles mafieuses étaient plus importantes encore que les politiciens eux-mêmes. Ce cadre familial particulier faisait que les personnes de notre age avaient du mal à nous approcher, ayant peur de se frotter à notre famille en cas de problème, et leur parent leur montant encore plus la tête avec ça. Au final, seul les enfants née dans les familles de l'ombre pouvaient comprendre les enfants nées dans les familles de l'ombre, c'était aussi simple que cela, et a quatre-vingt dix pourcent des cas, une famille riche et puissante avait toujours un lien avec l'ombre.

Je la regardai quitter mes bras pour se mettre a marcher dans le jardin, visiblement, elle avait l'air d'aller bien mieux que tout a l'heure. Bien que sa peluche semblait être importante pour elle, elle avait aussi visiblement le don de la deprimer, j'allais devoir faire attention a cette dernière. Je relevai la tête dans sa direction quand je l'entendis parler de nouveau, avant de rougir brusquement quand elle se mit à évoquer Dino, son grand frère et chef de la famille Cavalonne.

- Je ... Je ...

J'allais devoir perdre cette fâcheuse habitude de perdre mes moyens dès que le sujet portait sur mon chef. Cela risquait de me porter préjudice plus tard, mais en même temps, pour ce coup, ce n'était pas de ma faute. Rosaria avait laissé entendre que Dino pouvait avoir des sentiments amoureux a mon égard. Rien que de penser que mes sentiments puissent être réciproques me mettais dans tous mes états. Me retrouver marier aux bras de cette personne, quel rêve. Et en plus, Cavalonne Hime, cela faisait assez beau je trouve. Mais je ne devais pas mettre la charrue avant les bœufs.

- Je ne sais pas, répondis-je toujours rouge.


La jeune femme posa alors son regard son mon katana, avec un sourire je le sortis de son fourreau pour le lui montrer, sans le lui donner bien entendu, je ne voulais pas qu'elle se blesse avec. Mon rôle était de la protéger pas de la blesser.

- Et bien tout dépend de ce que tu appelles rude combat, je pense que l'on a toutes les deux une définitions différentes de ça, mais j'en ai déjà eu quelque corsé oui. Malgré tout, les pires que j'ai menées reste dans l'armée.


Mon ventre se mit alors à grogner légèrement, et je ne pus m'empêcher de rire à cela. Je commençais à avoir faim, ce qui n'avait rien d'étonnant vu que je n'avais pas mangé grand chose au dernier repas. Je me levai alors du sol, regardant Rosaria avec un sourire.

- Je commence à avoir faim, tu veux venir avec moi ? Il doit bien y avoir un endroit où manger dans le coin non ? Un petit fast-food ou autre.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des fleurs qui fleurissent [Flashback ft. Hime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LES FLEURS DE L’ARREE 1ère partie
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Revelation of the Destiny :: Milieu du RPG :: Le Monde :: Italie-