Bienvenue dans un monde de mafieux, Reborn !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quatre murs, un toit et une porte fermée.. et oh salut toi ? (Pv Mukuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
30/100  (30/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Brouillard

MessageSujet: Quatre murs, un toit et une porte fermée.. et oh salut toi ? (Pv Mukuro)   Mer 25 Mar - 16:25

Un sol froid, des murs qui ne respiraient rien d'autre que la souffrance de l'isolement et un toit qui dissimulait le ciel et les hauteurs rassurantes, voilà dans quoi il avait atterri. Tout avait dérapé, dès l'instant où cet idiot avait ouvert les yeux... pourquoi ne pouvait-il pas dormir ? Icare avait vu tout ce qu'il possédait, il avait été hypnotisé par tout ce qu'il n'aurait jamais. Cela lui était déjà arrivé, mais il n'avait pas été pris. La chance avait toujours joué en sa faveur, il ne s'en était jamais vanté et jamais plaint bien sûr. Là, elle avait dû prendre de sacrés congés. Il avait senti les lumières se braquaient sur lui, les pas autour de lui se faire de plus en plus proches alors qu'il fuyait par le grenier. Depuis le toit, il pourrait atteindre la maison suivante et de là tenter une avancée en s'éloignant de plus en plus. Le plancher avait grincé sous ses pieds, il usa de son élément pour vite se mouvoir, et pouvoir vite gagner les hauteurs pour ... se retrouver en face à face avec la viseur d'un de ces abrutis, qui ne manqua pas son devoir : il tira. Il ne chercha pas à le viser, plus à l'effrayer, ce qui eut son petit effet. Notre acrobate virevolta, glissa le long des tuiles, s'agrippa sur une gouttière.

D'un bond, il lança ses jambes sur le rebord. Il avait en tête de renter par les toits à nouveau, de toute façon en bas, il n'y avait rien pour lui. Une belle escouade. Ce con... il avait des relations, il aurait pas pu le dire avant qu'il passe son poignard sur sa gorge. Les victimes n'avaient pas la décence de dire des témoignages un tant soit peu intéressants avant de partir à la place du pitié ou de ce regard si faible. Pathétique. Accusé de vol et de meurtre, oh ben ça changeait pas de ce qu'il faisait d'ordinaire. Le temps de ça, il avait dû jouer l'acrobate pour amuser cette bande de lâches. On osait pas tirer sur lui, il en avait connu des plus déterminés. C'était pourtant ceux là qui le saisirent dans un saut dans un filet qu'il n'avait pas prévu. Il avait multiplié les esquives, les sauts de plus en plus sophistiqués. Icare n'avait pas hésité à pénétrer dans plusieurs maisons en réveillant plusieurs personnes. Il les avait traversées pour passer à une autre fenêtre et ainsi poursuivre la course poursuite.

Sans se mentir, il avait rarement fait une aussi belle course, mais ce n'était juste pas son jour de chance. Il avait été jeté dans une des cellules les plus éloignées de la porte dans une cellule individuelle comme il avait été jugé instable. Instable... instable... tiens donc, il ne l'avait pas entendu depuis longtemps ce mot. Sans ménagement, il avait heurté le sol, son masque avait glissé, mais il l'avait retenu contre son visage. Son anonymat était une des choses les plus précieuses choses qu'il possédait. Un de ces stupides agents sans doute, il n'avait aucune idée précise de son identité, se moqua de son attitude. Il lui dit que bientôt il aurait l'interrogatoire, qu'il fallait qu'il profite encore d'être un inconnu. " Ce masque ne te servira à rien.". Icare l'envoya balader par un : " allez vous faire foutre. Petits merdeux." Il n'allait pas avouer ses erreurs comme ça pour que l'humilie davantage. il s'assit face au couloir pour ne pas avoir dans son champ visuel ces murs. Sa nature de claustrophobe allait bientôt remonter... il allait trouver un moyen de sortir quitte à péter le dentier à tous ces braves gens. Dehors, il redeviendrait leur cauchemar et se chargerait de leurs sorts. Enfin en attendant, il ne fallait qu'il fixe trop sa cellule, qu'il s'imagine un vaste espace pour mieux réfléchir... C'était étrange.. mais il aurait juré ne pas être seul... Son cerveau déclarerait-il déjà forfait ? Ah non, il sortirait d'ici ! Il allait mourir dans un si petit espace. Il faisait tapoter sa jambe nerveusement au sol. Décoller d'ici. Partir. Tout était flou... dans ses souvenirs et tant mieux, il ne voulait pas se rappeler ce qui fut sa plus belle prestation et son plus bel échec. Pas la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 117
Crédits : Rosy-chan !



Feuille de personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Brouillard

MessageSujet: Re: Quatre murs, un toit et une porte fermée.. et oh salut toi ? (Pv Mukuro)   Jeu 13 Aoû - 13:23

Cela faisait un moment que ça n’avait pas bougé dans la prison. A force Mukuro s’ennuyait profondément. Il ne pouvait pas se permettre de tout le temps utiliser son pouvoir et avait besoin d’un temps de repos. De toute façon à part se reposer ici, il ne pouvait rien faire d’autre. Rien faire excepté de réfléchir à son évasion. Ce à quoi il réfléchissait depuis des mois. Il en avait marre d’être ici, recherchait ses contacts quand il pouvait aller dehors avec son pouvoir… Bref, se dire qu’il avait toujours une porte de sortie, un moyen de s’évader momentanément avant de retomber de fatigue quand il réintégrait son corps pour de bon.

Oui, Mukuro détestait ce mode de vie. Se faire attraper avait été sa plus grosse erreur et bien entendu, il la regrettait. En même temps il était en prison et considéré comme un être dangereux. S’ils savaient à quel point… Ils n’oseraient même pas l’approcher mais ils savaient aussi qu’il ne pouvait pas faire grand-chose. Du moins c’était ce qu’ils pensaient et ça amusait profondément l’adolescent qui ‘partait’ dès qu’il était suffisamment rétabli voir plus pour ne pas s’effondrer de fatigue. Oh à force il avait de quoi inventer des stratagèmes pour tromper l’ennui. C’était tout un art de s’échapper partiellement de cette foutue prison mais il y arrivait de temps en temps.

Aujourd’hui était un jour comme les autres aux yeux de l’adolescent. Il ne se passait rien, c’était morose, l’ennui était au rendez-vous. Comme d’habitude. En plus il avait besoin de se reposer un peu même si ça allait mieux que les premiers jours où il était vraiment fatigué. Cela voulait donc dire qu’il pourrait repartir. Quelle plaie de ne pas pouvoir y retourner tout de suite ! Encore quelques heures et ça serait bon. Ce n’était vraiment pas le moment même s’il avait recueilli pas mal d’informations depuis le début et il préparait lentement son plan pour s’évader. Parce qu’il s’évaderait encore une fois. Le jeune homme avait bien réussi une fois alors pourquoi pas deux ? Ce n’était pas ces types qui l’arrêteraient, ça non. Ils payeraient même pour ce qu’ils lui auront fait à lui et à ses amis.

Quelque chose tira cependant Mukuro de ses pensées quelques heures plus tard. Du mouvement. Du bruit. Tient ? Un nouveau ‘pensionnaire’ ? Cela changeait de d’habitude, ou alors l’adolescent se fichait de savoir qui était là ou qui n’était plus là. Ce devait surtout être ça mais bon, on s’en préoccupait très peu. Il se redressa seulement sans rien dire, écoutant les sons, les voix qui parlaient. Une compagnie pour le jeune homme à vrai dire, peut-être qu’il serait intéressant. Pourquoi pas après tout ? Il n’avait qu’à vérifier pour le savoir, ce qu’il fit après s’être assuré que l’autre était bien parti. Qui était l’autre ? C’était évident voyons. Un sourire naissant apparu sur le visage de Mukuro. C’était le bon moment.

Là c’était le bon moment pour projeter son esprit loin d’ici, à son lieu favori. Namimori Town. Pourquoi là-bas ? Eh bien parce que c’était là-bas que tout avait commencé tout simplement mais il n’alla pas n’importe où. Non, il alla à la prison de la ville parce que… Eh bien parce que parfois on pouvait avoir des alliés au sein des prisons, puissants, et ce serait bien. Après tout Mukuro n’était pas recommandable alors bon autant parler avec des gens tout aussi peu recommandable. Il se matérialisa sous la forme d’un garde pour mieux passer inaperçu. Encore quelque chose qui allait lui pomper de l’énergie mais bon.

Une fois qu’il était camouflé, le jeune homme alla voir les prisonniers tout simplement en prétextant allant faire une vérification, bien que personne ne le contredisait. Tant mieux. C’est là qu’il tomba sur quelqu’un d’étrange… Et qui avait l’air fraîchement arrivé. Du moins c’est ce qu’un de ses ‘collègues’ venait de lui dire. Soit. Allons commencer la discussion avec ce nouveau petit prisonnier. L’adolescent, sous sa forme de garde, s’approcha en souriant pour s’arrêter devant la cellule et regarder le type enfermé derrière.


« Kufufu… Pourquoi tu es là toi ? »

Il parlait doucement pour ne pas spécialement attirer l’attention, pourtant sa question était posée au nouveau prisonnier qui venait de se faire enfermer. Autant faire immédiatement connaissance, en espérant que ce type soit intéressant, digne d’intérêt, digne à ce qu’il s’adresse à lui tout simplement. Ce n’était peut-être pas gagné mais qui ne tentait rien n’avait rien ? Après tout Mukuro pouvait certainement s’en faire un allié s’il arrivait à bien négocier son virage. Ca serait une bonne chose, que de se faire des alliés hormis ses deux amis qui ne comptaient évidemment pas. Oui, Mukuro espérait que cette discussion à venir lui soit bénéfique.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quatre murs, un toit et une porte fermée.. et oh salut toi ? (Pv Mukuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Quatre murs et un toit [PV]
» Bureau du Primogène Ventru
» Entre quatre murs [Hypermusic, Pyro & Magneto]
» 1e cours des 5e années [ Porte Fermée ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Revelation of the Destiny :: Milieu du RPG :: Namimori Town :: Ruelles, Avenues et Boulevards-