Bienvenue dans un monde de mafieux, Reborn !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une petite virée nocturne... un peu chamboulée (Pv Chrome)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
30/100  (30/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Brouillard

MessageSujet: Une petite virée nocturne... un peu chamboulée (Pv Chrome)   Dim 25 Jan - 13:33

Le repas de ce soir n'était pas terrible, il ne s'était pas bien investi, il faut dire. Tanith l'observait sans savoir que cela faisait plusieurs fois qu'une maison l'obsédait, il voulait y pénétrer sans y parvenir. C'était comme si elle le narguait, elle se trouvait dans ses rêves, ses pensées. Icare ne pouvait pas l'oublier, c'était la première fois qu'il devait renoncer à un projet. Oh, il n'avait rien de bien précis à voler, c'était juste qu'il lui prenait comme à son habitude cette frénésie de pénétrer sur un lieu qui ne lui appartenait pas. Il voulait voir la vie qu'ils avaient au delà des grilles de la propriété. De sa précédente tentative, il avait vu quelques chiens surveiller les jardins. La question était de savoir ce qu'ils voulaient à tout prix préserver pour vouloir le soustraire à ce point à la vue de tous. Il se leva en frottant les cheveux de sa fille adoptive qui ignorait tout de son addiction à toutes ses activités nocturnes. Comme d'habitude, il attendrait qu'elle s'endorme pour enfiler sa tenue, son masque et partir. Il jeta un dernier coup d'oeil, puis monta ce masque orange avant de courir dans la nuit. Rien ne semblait pouvoir le stopper tandis qu'il progressait comme une ombre dans les ruelles, il pénétra dans la cour. Il usa de sa rapidité pour devenir réellement qu'une ombre et pouvoir atteindre au moins une fenêtre. Rapidement, il fit sauter le loquet et se glissa à l'intérieur.

Pas une seule lumière d'allumer, juste celle de la clarté des grandes baies vitrées qui jalonnaient le corridor. Il pouvait commencer l'exploration. Une nouvelle fièvre l'envahit comme à chaque fois qu'il pénétrait dans un domaine qui n'était pas le sien. Il rentra dans plusieurs pièces en saisissant des objets de façon aléatoire. Tout aurait pu bien se passer, s'il ne s'était observé depuis ... 5 minutes. Mais il savait que tout pouvait chanceler en peu de temps, qu'il fallait demeurer aux aguets. Une ombre sur le sol lui informa qu'une personne tenait un objet derrière lui. Il eut tout juste le temps de déguerpir avant de se recevoir un coup dans le dos. Tombant en avant, il se cogna à la porte. Le choc fut brusque, il avait été étourdi par le coup. Il lui fallait se relever et vite pour atteindre les grilles et se glisser hors d'atteinte. Ses idées n'étaient pas très claires, ses jambes étaient encore intactes. Icare se mit à fuir de son mieux, mais alors qu'il fonçait vers une vitre pour la briser, un coup de pistolet retentit. Une douleur le prit à la jambe, il n'osa regarder sa blessure. Ce n'était pas le moment. Les chiens étaient au fait de l'actualité, puisqu'ils furent bien vite sur ses talons. S'il n'avait pas eu sa capacité pour fuir, il y serait resté et direct sous les verrous. Arrivé vers la grille, il l'escalada en grimaçant, puis retomba dans un taillis plus loin. Son pantalon était marqué par ce coup qu'on lui avait infligé... Il ne pouvait rentrer chez lui ainsi, des patrouilles allaient trainer, sa fille allait s'inquiéter.... Il eut juste la présence d'esprit de se trainer jusqu'à une ruelle et de se poser un garrot. La nuit était calme et pourtant son coeur s'agitait encore de cette intrusion, de ce fiasco...

Le froid anesthésiait un peu sa blessure tandis qu'il serrait toujours sa cuisse avec perplexité. Globalement il s'en sortait libre mais avec une douleur à la tête, au dos et surtout à sa jambe... Icare avait laissé tomber en cours de route une partie du butin, mais il ne rentrerait pas bredouille. S'il croisait la personne qui lui avait asséné ce premier coup, il ne donnait pas cher de sa vie... Le temps de ça, il attendrait. Alors qu'il songeait à tout cela, il lui semblait voir une silhouette au loin. Icare fronça les sourcils, c'était une impasse et là il était bien incapable de forcer sur ses jambes. C'était à espérer que cette personne n'avait pas de mauvaises intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : Mouaaaa ~



Feuille de personnage
Niveau:
20/100  (20/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Brouillard

MessageSujet: Re: Une petite virée nocturne... un peu chamboulée (Pv Chrome)   Lun 26 Jan - 18:45

Une petite virée nocture un peu chamboulée.
{ICARE SYNC + CHROME DOKURO}

Chrome se promenait dans les rues vides de Namimori. Il devait être onze heures du soir; tout le monde dormait en ce mardi soir, travaillant tous très tôt le lendemain. Elle ne dormait pas, malgrés la longue journée qui l'attend demain: quelque chose la dérangeait, troublant ainsi son sommeil. La jeune fille s'est alors levé de son emplacement - un coin de la pièce de théâtre où les deux jeunes hommes dormaient paisiblement après deux-trois nuits blanches passés entre les soirées jeux vidéos et la surveillance de l'entrainement de Chrome sous la demande de leur maitre Rokudo Mukuro - et, doucement pour ne pas les réveiller, elle sortit de l'immense pièce. Au début, elle se promenait dans les couleurs en ruine du centre Kokuyo mais, égarée par ses pensées, elle sortit dehors en direction du distributeur de chips préféré de Ken, longeant l'autoroute abandonnée qui mène à ce vieux parc d'attraction.
Elle pensait à ce qui allait se passer dans une semaine, au combat qu'elle devra mener. Ce moment auquelle elle y consacre ses journées ces derniers temps. Chrome avait appris beaucoup de choses depuis; des choses qu'elle n'aurait pas pu faire auparavant, des choses qu'elle n'aurait pas apris l'existence jusqu'à maintenant. Tous ses pensées étaient tournées vers ce moment. Le moment où elle devra se battre contre un puissant illusioniste pour une bague. Une demi-bague plus exactement. À cette pensée, la jeune Chrome dirigea son regard sur l'anne insérée dans son annulaire: celle-ci devait endurer tous ses entrainements intensifs et se battre durement seulement pour une partie qui lui manquait. 


    « Si je perds... si je perds alors ... Mukuro-sama va... ! »



L'idée de perdre l'angoissait et elle continuait de marcher anxieusement sans savoir où elle allait. Et c'est alors que la jeune fille de treize ans se surprit d'aller à la ville, ayant dépassé le distributeur auquelle elle se dirigeait depuis longtemps. Chrome paniqua au début, se demandant si elle devait retourner en ville, mais elle reconnut l'endroit où elle se trouvait et entreprit de continuer son chemin. La jeune Dokuro marcha quelques minutes et s'arrêta devant le collège de Namimori High; l'endroit où elle rencontra son adversaire. Il faisait noir mais elle pouvait percevoir au loin les différents bâtiments qui constituait le campus: le bâtiment principal, les salles de classes, le terrain de sport, le gymnase... Dans son «ancienne vie» de Nagi, comme elle l'appelle si souvent, elle avait voulu s'inscrire ici: mais voilà qu'elle appréhendait le jour où l'adolescente allait y entrer. Soudainement, il y eut des coups de feu.
Chrome sursauta et paniqua, croyant que ça venait de l'établissement scolaire; mais elle se rendit compte que c'était de la rue opposé et décida de s'éloigner. Cependant, quelque chose l'arrêta dans sa course et elle regardait d'un air horrifié la ruelle perpendiculaire à l'avenue qu'elle longeait: Dokuro aperçut une ombre aux yeux brillants et menaçant la suivant du regard. La jeune adolescente était terrifiée, paralysée. Elle voulut fuir mais ses jambes ne voulaient plus lui répondre. Il faisait trop noir pour qu'elle puisse distinguer quelque chose. Même en clignant des yeux ou en les plissant, elle ne pu pas identifier l'ombre correctement. Tout ce qu'elle aperçut, c'était que c'était une personne allongée et, par le son qui provenait de l'endroit où elle était couchée, elle haletait de douleur. Elle regarda ses pieds, mouillés par un liquide froide depuis un bon moment, et la vision qu'elle eut lui glaça le sang: c'était du sang.


    « Est-ce que cette personne est blessée ? Et si c'était une victime ? Je ne peux l'ignorer comme ça jusqu'à les forces de l'ordre arrive, il faut que je fasse quelque chose ! »



Prise par un élan de courage, elle combattit son incapabilité de bouger et réussit à avancer vers l'ombre de quelques pas. La jeune fille aux cheveux violets plissa des yeux pour identifier cette personne: un enfant ? Une femme ? Non, c'était un homme, d'une vingtaine d'années environ, portant un masque bien étrange et des vêtements tachés de sang. Chrome s'approcha, aussi paniquée que le jeune homme en la voyant s'approcher, regarda la blessure à sa jambe. Il perdait encore beaucoup de sang et elle aperçut que ses paupières commençaient à se fermer et son rythme respiratoire commençait à s'atténuer.


    « Vous allez bien ?! Ne perdez pas conscience, restez avec moi !»



Chrome commençait vraiment à paniquer; elle sentait, peu importe combien son patient luttait contre l'inconsicence, qu'il allait tomber dans les pommes dans peu de temps. Des «que faire» lui martelaient l'esprit. Elle n'avait ni le savoir pour faire les premiers soins, ni les outils pour lui retirer la balle en toute sécurité.LLa situation se compliqua encore plus quand elle entendit des voix et des paires de pieds martelants dans l'avenue, et Dokuro déduit qu'ils devaient être à la poursuite de cet homme. L'homme était faible et ses poursuivants aller le retrouver d'une minute à l'autre. La situation était si désespérée: dans quelle problème s'est-elle impliquée encore une fois ?!


© Truth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
30/100  (30/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Brouillard

MessageSujet: Re: Une petite virée nocturne... un peu chamboulée (Pv Chrome)   Mar 3 Fév - 15:56

Être pris de façon aussi ridicule, il était là blessé au sol avec des forces de l'ordre qui devaient traîner un peu partout en ville pour son plus grand bonheur. Et le comble de tout, parce que dans tout décor, il y fallait un nouveau protagoniste, il n'était pas seul dans cette ruelle. Il soupira contre sa malchance du moment qui le conduisaient dans des détours auxquels il n'aurait même pas songé. C'était vraiment sa soirée. Alors quoi, on allait coffrer pieds et poings liés. Il était de la maison qu'il avait visitée. En fronçant les sourcils, il s'aperçut que c'était une jeune femme.

Sa respiration se faisait difficile, il monopolisait tous ses efforts pour garder son attention sur ce qui deviendraient de ses prochaines heures. Le futur ne l'avait jamais autant intéressé qu'en cet instant. Tout allait se jouer. C'était un jeu bien risqué, mais il savait que là il n'y couperait pas. Sa lâcheté lui disait de fuir, même sans savoir où, même en traînant ce corps devenu pesant jusqu'à ce muret. Tout ce qu'il voulait, c'était mettre une distance entre lui et cette inconnue. A y bien regarder la silhouette se fit plus fine, plus petite. Son masque cachait sa surprise, elle avait presque l'âge de sa fille que faisait-elle par ici ? A cette heure ? que compatit-elle faire ? De toute évidence pas grand chose, elle fixait sa jambe qui commençait à devenir un peu inquiétante. La fatigue de la course et sa blessure le rongeaient de plus en plus, il avait de plus en plus de difficultés à garder la tête levée. D'ordinaire, une simple blessure ne l'aurait pas autant secoué ,mais ce coup qu'on lui avait donné à la tête résonnait toujours à ses tempes comme milles cloches. Elle lui disait de rester avec elle, qu'il fallait qu'il lutte. Icare voulut se lever, mais sa jambe glissa sur les pavés. Il n'en était pas plus avancé... Voûté contre le mur, il avait au moins échappé à cette inconscience qui se pressait de plus en plus à son esprit. Ses doigts crispés maintenaient son masque. Il ne fallait pas qu'il le perde. Dans les rues avoisinantes, on entendait que des hommes couraient sans doute à sa recherche. Le sac de ce qu'il avait était juste à ses côtés, il était trop gros pour que l'on n'y fasse pas attention. Icare grinçait des dents en voyant qu'appuyer sur sa jambe lui causait la pire des souffrances. La balle avait dû lui déchirer le mollet... N'arrivant pas à se redresser davantage, il écumait un peu en prononçant ces mots :


"Que... fais.. tu ici? "


Son corps glissa d'un coup, il voulut se redresser, mais il tomba tête en avant sur la fille qui venait de lui parler dans un gémissement de douleur. Des hommes faisaient des patrouilles partout à la recherche du butin et du crimnel ayant commis ce délit. Elle n'était absolument pas en sécurité avec lui. Après s'être affalé sur elle, il voulut reprendre sa marche, il n'était pas prudent qu'il reste au même endroit. Il espérait juste de pouvoir partir tranquillement de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : Mouaaaa ~



Feuille de personnage
Niveau:
20/100  (20/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Brouillard

MessageSujet: Re: Une petite virée nocturne... un peu chamboulée (Pv Chrome)   Sam 28 Fév - 18:08

Une petite virée nocture un peu chamboulée.
{ICARE SYNC + CHROME DOKURO}

Les mains tremblotantes, Chrome regarda autour d’elle, de l’aide. Mais elle se souvenu soudainement du statut du jeune homme et elle ouvrit la bouche & la ferma sans en prononcer un seul mot. Elle aida le jeune homme à se redresser et s’adosser au mur de la petite ruelle et chercha parmi les tonneaux et les poubelles un quelconque tissues pour arrêter le saignement abondant de la blessure. Puis, soudainement, elle vit près de la main de l’inconnu un sac assez gros, qui semblait appartenir à l’inconnu. La jeune Dokuro s’y risqua; peut-être y avait-il quelque chose qui pouvait l’aider à sauver le blessé, un kit de secours par chance. La jeune fille jeta un coup d’œil vers l’individu allongé à ses côtés pour lui demander la permission d’utiliser son sac mais en voyant son état déjà critique s’aggraver, elle s’empressa de l’ouvrir violemment, faillant même briser la fermeture éclair. Elle entendit l’homme masqué étouffer un gémissement en se tenant la jambe ensanglanté, au niveau des mollets, de la sueur froide dégoulinant abondamment de son front. Parmi les vêtements de rechange qu’elle retira, elle trouva tout au fond du sac ce qu’elle espérait : un kit de secours ! Elle le sorti du sac, l’ouvrit et vit avec bonheur qu’il n’y avait pas une pharmacie de flacons étrangers mais le strict minimum de ce qu’elle pouvait espérer. Elle posa la boite à ses côtés et en sorti quelques matériaux, dans un bandage joliment rangé dans un petit compartiment. Ses yeux se posèrent sur la jambe meurtrie. La jeune fille aux cheveux violets prit une grande inspiration pour se donner du courage et commença le soin de premier aide.
Elle commença par retroussé le pan du pantalon jusqu'aux genoux mais, voyant que ce n’était pas une bonne idée, elle entreprit de déchiré cette partie, se promettant de le recoudre si il s’avérait que c’est un vêtement de très haute qualité et coûteux. Avec les deux parties du pantalon déchiré, elle fit un nœud autour du genou puis elle posa la jambe sur le sac de l’individu, le recouvrant d’un des vêtements de rechange qu’elle a trouvé pour ne pas salir le sac. La jeune fille qui se faisait appelé autrefois Nagi commença par désinfecter : elle renversa par erreur quelques gouttes de ce fort désinfectant à base d’alcool, arrachant un gémissement de son patient, ce qui a eu pour effet de le réveiller de son voyage entre la vie et la mort.


    «  Que fais-tu… ici ? »



Chrome Dokuro s’arrêta un moment, jetant un rapide coup d’œil à l’homme puis reprit son travail. Elle avait de ne pas y répondre, sachant que ça a pu être perçu comme une forme d’impolitesse, mais elle voulait rester concentrer sur ce qu’elle faisait, surtout que c’était la première fois qu’elle le faisait. Maladroite, la jeune violette avait vu des gens compétents le faire mainte fois mais elle n’a jamais pu le faire elle-même, puisqu’elle était surveillée et protégée vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais maintenant qu’elle était seule, libre et ne dépendant que d’elle-même, sauf peut-être de Ken et Chikusa, Chrome devait s’y faire. Cette fois-ci, ça sera la première fois mais ce n’est sûrement pas la dernière… Après avoir nettoyée et désinfecté la plaie, elle recouvre la jambe d’un bandage assez serrée pour qu’il ne tombe pas en marchant. Elle essuya ensuite son visage plein de sueur et constata au touché qu’il était un peu fiévreux. Trouvant une eau de jasmin assez chaude dans ce même sac et un petit bassin prêt des déchets, elle nettoya ce dernier et rempli le liquide dans ce centenaire. Puis, elle trempa une petite serviette, la rinça et la posa sur le front du blessé. Ainsi, elle continua ce procédé et resta à ses côtés jusqu’à la fièvre tomba.
Une heure est déjà passé et la fièvre retomba. L’homme masqué se sentant déjà mieux, ils devaient bougés. Ils avaient réussis à fuir aux yeux des forces de l’ordre pendant cette heure mais ils ne devaient rien laisser au hasard. Cette situation était très tendue et ils ne pouvaient pas se permettre de se relâcher. Chrome se souvint alors d’un entrepôt abandonné à deux-trois ruelles d’ici où elle se réfugiait et jouait souvent quand elle était jeune.


    « Relevez-vous s’il-vous-plait, laissez moi vous aider. »



Son bras autour de ses épaules, elle essaya de le relever mais, celui-ci était trop lourd pour une jeune fille menue comme elle. Elle se souvenu alors de quelque chose et, déposant le jeune homme masqué, elle ouvrit son sac et en sorti son trident rétractable. La jeune violette l’ouvrit en deux-trois mouvements et, se concentrant et se rappelant ses entrainements, elle fit tournoyer légèrement le trident et, avec quelques mouvements fluides de la main, elle le posa brusquement par terre. Ce petit « rituel » bizarre sorti tout droit d’un cirque résulta que le corps de l’inconnu se souleva et lévita en orbite autour d’elle. Trident en main, elle avança et le corps en lévitation la suivit. Ils se faufilèrent entre les ruelles et, contrôlant le corps en le faisant baisser le plus bas possible avec des efforts surhumains, ils arrivèrent à leur destination. Elle prit une barrette de ses cheveux et ouvrit le vieux cadenas qui, même avec un léger coup de poing, aurait pu l’ouvrir. Les portes s’ouvrirent et se fermèrent derrière elle lorsqu’elle y entra. Malgré que c’est un entrepôt abandonné, des fauteuils, des tables, des chaises et même du bois pour le feu, comme si elle était habitée. Sans perdre une seconde de plus, elle posa le corps en lévitation sur le divan et, avec un soupir de soulagement, elle apporta d’épaisses couvertures et recouvrit le criminel.


    « Vous êtes un sécurité ici. La police nous ne trouvera pas dans cette endroit alors vous pouvez vous reposez jusqu’à que vous vous sentez mieux »


Elle se posta ensuite à ses côtés, sur le tapis, en boule et y alluma un feu avec ses illusions. Elle fixa longuement le feu et pensa à toutes sortes de choses en se reposant.


    « Je me demande si Ken et Chikusa ont remarqués que je n’étais plus là… »



© Truth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 21

Feuille de personnage
Niveau:
30/100  (30/100)
Expérience:
0/6000  (0/6000)
Elément: Brouillard

MessageSujet: Re: Une petite virée nocturne... un peu chamboulée (Pv Chrome)   Dim 8 Mar - 17:28

Icare sentait qu'il avait de plus en plus froid, que sa jambe devenait de plus en  plus atteinte au fur et à mesure qu'elle se vidait. Bientôt, il ne tiendrait plus debout, il devrait se trainer à cause de quoi ? D'un vol, mais il ne regrettait pas. Ce n'était pas un homme bercé par toutes ces foutaises sans intérêt. Il avait fait ce qu'il avait voulu et là bon il avait l'air ridicule, il voulait buter cette fille qui ne lui servait à rien, mais tout allait bien. La douleur le faisait dysjoncter au fur et à mesure que le temps passait. Elle lui tendit la main qu'il saisit en cherchant si elle ne cherchait pas à le duper. Il gardait toujours ses sens en éveil. Même si sa jambe était en sale état, son élément pouvait toujours l'aider à s'enfuir. Adossé au mur, il la fixa l'air absent. En vérité, il cherchait un moyen de fausser compagnie à tout le monde et de rentrer peinard chez lui. Autour d'eux, il n'y avait que des poubelles malodorantes dont il savait qu'elle ne contiendrait rien pour les aider si ce n'était une sale odeur. C'était loin d'être un bon camouflage. Si ce n'était pas des poubelles, c'était des tonneaux couchés ou debouts qui contenait parfois de vieux linges sales, rien de très intéressants dans lesquels se reposaient peut-être des animaux errants. La ruelle où il se trouvait, c'était loin d'être la grande avenue agréable. L'obscurité les camouflait presque et c'était tant mieux pour ne pas se voir, c'était même une chance qu'il éait pu tomber sur elle. C'était ce qu'il avait pensé jusqu'à voir son hésitation. En même temps, elle n'était pas bien âgée, elle allait lui servir à rien sans doute mise à part l'aider à se relever. Son corps tremblait, il allait glisser à nouveau. C'était sur et certain. IL tenta de bouger pour éviter de retomber au sol comme un sac à patates. Ses yeux clignaient à la recherche d'une lumière rassurante. Quand il la vit fouiller, il voulut l'en empêcher mais retomba au sol. Sa blessure commençait à s'empirer, il la serra pour l'empêcher de couler. Icare s'éloignait en clopinant quand il entendit qu'elle sortit sa trousse de secours. Il se traina en arrière pour pouvoir en bénéficier. Elle n'avait rien dit sur les autres objets de son larcin, concentrée qu'elle était à lui venir en aide. Cela en devenait presque touchant et c'était une bonne occasion de se raccrocher à quelqu'un pour en tirer parti.

Enfin, elle était presque tremblante quand elle le soignait, mais l'hésitation fit place à une certaine violence. Un flacon de désinfectant se renversa en grande partie sur sa plaie ce qui lui fit gueuler un «  Mais, tue moi je te dirais RIEN ». Il suffoquait un peu, la jambe contractée et se résolut à la tendre à nouveau des minutes plus tard. Comme on disait chat échaudé craint l'eau froide. Il la regardait férocement, mais coopéra aux soins tout en oubliant la question sur ses activités, vu ce qu'elle venait de lui faire traitreusement en plus elle ne le méritait pas de son point de vue. Tout durant cette veillée qu'elle lui fit à ses côtés, il ne lui décrocha pas un mot tandis qu'elle regardait tantôt le mur d'en face tantôt lui-même. N'avait-elle rien de mieux à faire ? Le temps s'écoula sans qu'aucun ,ne bouge ne serait-ce un orteil. Icare allait ouvrir la bouche comme il se sentait mieux, mais elle le distança. Elle voulait l'aider... ? Ah c'était presque mignon mais non.


« … Tu veux quoi, juste aider. Si tu veux que je te paye, tu vas te faire voir hein... Bon c'est sympa, mais voilà merci quoi. »

Malgré tout, il savait que ce serait difficile, tout simplement parce que être seul dans une grande ville blessé, cela revenait à devenir une cible de tous les petits truands du coin.

« Tss... »


Il savait que c'était une mauvaise réponse, il était loin d'être bête. Ce n'était pas le fait de la méler à ses histoires qui le dérangeaient ni même de se sentir redevable. La reconnaissance ne l'envahissait pas vraiment à vrai dire là.

«  … Alors t'y gagnes quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une petite virée nocturne... un peu chamboulée (Pv Chrome)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite virée nocturne... un peu chamboulée (Pv Chrome)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Virée nocturne [Luna]
» Petite virée shopping... ou retrouvailles {pv Louis}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Revelation of the Destiny :: Milieu du RPG :: Namimori Town :: Ruelles, Avenues et Boulevards-